Premiers pas dans l'équipement.

Echanges sur le matériel militaire.

Modérateurs : Edouard, Fred, Jean-Philippe

Nek
Messages : 75
Enregistré le : dim. avr. 21, 2013 6:39 pm

jeu. déc. 19, 2013 2:06 pm

Donc, pour résumer, il me faudrait :

- une paire de pompes. Je vais chercher des sources.
- Chausses gambi
- Pourpoint
- cotte de plaque, que je ferais certainement moi même.
- épaulières, un truc simple, qui redescendent sur le bras. Je vais faire des devis.
- bras, avants bras, cuisses, tibia, mollets : protection cuir & acier. Je vérifierais au niveau des sources si c'est cohérent, mais de mémoire c'est bon.
- une paire d'hourglass (et ma paire de gants de combat en dessous, faudra que j'en recommande une paire pour le terrain, tant pis.)
- klapp/visière/liner/la totale pour la tronche.
- genouillères/coudières, faire des devis aussi.

J'ai rien oublié ? peut-être de la maille sur le cou, la nuque, les épaules. Ou alors un gorgerin. Mais c'est plus fin XIVème ?

Une question encore : pour la protection de la zone pelvienne et des fesses à la naissance de la jambe, comment fait-on ?

La cotte en tant que telle s'arrête aux hanches, afin de laisser de la mobilité. Pour les hanches proprement dites, les tassettes sont une option tout à fait valable. Mon idée serait -donnez moi votre avis- d'avoir un pourpoint un peu long, à ce moment, et avec un rembourrage en dessous des hanches plus costaud qu'au dessus.

Ca, et une jupe de maille. Si j'arrive à trouver des sources, j'en ai pas vu encore...

Avatar du membre
Wilfried
Messages : 172
Enregistré le : mar. avr. 10, 2012 8:25 pm

jeu. déc. 19, 2013 3:36 pm

tu as raison Jocelin, mea culpa.

C'est bien au pourpoint de Charles de Blois que je pense.

Avatar du membre
Wilfried
Messages : 172
Enregistré le : mar. avr. 10, 2012 8:25 pm

jeu. déc. 19, 2013 3:52 pm

Neck,

le pourpoint descend jusque mi-cuisse. Après effectivement une jupe de maille ou d'écailles c'est le top.

Pour le col, l'idéal c'est une cagoule de chez kokosh. Large jusqu'aux épaules. Avec ou sans maille.
Coté épaisseur épaisseur de rembourrage c'est le top, et une seule pièce protège la tête (intérieur casque) et les clavicules.

Nek
Messages : 75
Enregistré le : dim. avr. 21, 2013 6:39 pm

jeu. déc. 19, 2013 5:58 pm

Donc exit le liner dans le casque. Bien pris. Je ferais une jupe de maille si c'est cohérent histo, mais si je maille en bas, je vais mailler au cou aussi. Que ce soit pas laid.

Nek
Messages : 75
Enregistré le : dim. avr. 21, 2013 6:39 pm

jeu. déc. 19, 2013 7:57 pm

Bon, plusieurs choses ressortent de la séance recherche que je viens de finir.

Déjà, on ne voit jamais de gambi à nu sur les épaules. C'est toujours recouvert de maille. Je n'ai pas vu encore une seule exception, sauf pourpoint -le mec a la tête nue-.

On ne voit jamais d'épaulières non plus. De petites plaques de métal apparaissent parfois juste sur l'épaule, au sens propre du terme, mais rien d'englobant comme on a nous. Par contre, le plastron déborde souvent jusque sur les bras. Ja peut être un truc à faire de ce coté là.

La jupe de maille, tout le monde l'a, mais attendu que la maille apparaît aux saignées des coudes, je pense surtout que c'est un haubert sous le plastron qui descend à mi cuisse, voire aux genoux pour certains.

Sans surprises, les gantelets sont toujours des hourglass, ça...

Une bonne surprise : beaucoup de solerets. Maille sur pieds aussi, et j'ai même vu deux pax avec des écailles sur les chaussures. J'ai vu un talon en métal aussi, ça va être parfait pour les frontkick.

Pas de gorgerin par contre. Pas même l'esquisse d'un. Beaucoup de grands heaumes; pour le casque, j'ai l'impression que tout le monde a une barbute. C'est là que je me pose la question de la légitimité du klappvisor : toute la partie menton chez les mecs est protégée par de la maille qui descend sur le torse (donc mâchoire, cou), mais pas par un ensemble rigide de métal. Même si la maille n'est pas souple. M'enfin. M'avez compris.

Clem MacPengo
Messages : 19
Enregistré le : jeu. oct. 25, 2012 8:29 pm

jeu. déc. 19, 2013 10:46 pm

Salut!
Qu'as-tu vu dans tes recherches? on dirait que tu pzrles de combattants...
Si c'est le cas, pense que la maille que tu vois sur le bas du visage vient en fait masquer des barreaux d'acier en fait.

Avatar du membre
Wilfried
Messages : 172
Enregistré le : mar. avr. 10, 2012 8:25 pm

ven. déc. 20, 2013 1:41 am

Nek a écrit :Pas de gorgerin par contre. Pas même l'esquisse d'un. Beaucoup de grands heaumes; pour le casque, j'ai l'impression que tout le monde a une barbute. C'est là que je me pose la question de la légitimité du klappvisor : toute la partie menton chez les mecs est protégée par de la maille qui descend sur le torse (donc mâchoire, cou), mais pas par un ensemble rigide de métal. Même si la maille n'est pas souple. M'enfin. M'avez compris.
> Pas de gorgerin à cette époque, c'est le camail du bassinet qui assure la protection du cou.
> pas de barbutte non plus.

Un peu de technique et de vocabulaire pour le casque des années 50 à 70 :

- La tête est protégée par un bassinet à mézail (le casque et la visière).
- Ce bassinet est souvent montré sans le mézail afin de monter le visage, par convention artistique. Si un gisant est parfois bluffant de précision, ce n'est pas non plus une photo : la littérature de l'époque parle beaucoup des blessures à travers le mézail, ou des coups qui arrachent le mézail (Olivier de Clisson à Aurray en 64 en perd un oeil), ou des combattants qui soulèvent le mézail de leur adversaire pour lui défoncer le visage à coups de poings et de dague (Du Guesclin autour de 54-55 au cours d'un duel pour venger son frère prisonnier par traitrise)... Voir Froissard ou Cuvelier, c'est gratuit sur google book.
- Il existe plusieurs sortes de mézails : les becs de passereaux (les pointus), par exemple, sont surtout portés par les sujets du roi d'Angleterre, donc en France (joke inside). Les mézails en klapp sont plutôt germaniques. Comme les mézails à bretèches (juste en nasal). Il y a encore d'autres modèles...
- Sur le bassinet est cousu le coletin (la cagoule gamboisée).
- Sur la partie visible du coletin est parfois cousu le coletin de maille (la maille que tu vois sur le cou). Il n'y a jamais de maille dans le casque (et pourquoi faire ?).

- ce dont tu ne te doute certainement pas : le bassinet est la protection de tête du combattant à pied (80% des combats de l'époque). Le cavalier porte par dessus le grand heaume. C'est pour ça que tu vois beaucoup de gisants avec le bassinet sur la tête, sans mézail pour qu'on le reconnaisse, avec le grand heaume et son cimier (la décoration en bois dessus) posé à coté.
dans les années 50-60, des mamelières (chaines fixées sur la plaque pectorale de l'armure) attachent le grand heaume afin de le retenir dans le dos quand on descend de cheval. Ces mamelières peuvent aussi fixer les armes. Il y en a parfois 2, 3 ou 4, qui retiennent ces équipement selon le choix du chevalier.

Donc : les clavicules et les trapèzes sont protégés par le coletin, avec ou sans camail, on trouve les 2. Le bas du bassinet descend bas et protège en dur les cervicales. Parfois il repose carrément sur les trapèzes, et ce n'est même plus la tête qui porte le casque. Du coup tu n'as plus la tête qui fait le hochet quand tu encaisse les coups, et tes cervicales t'en remercieront. Souvent, le mézail descend bas jusque se caler sur la poitrine. Donc il ne tape pas ton menton et la tête ne pas pas trop en arrière en cas de coup de bouclier dans la face par exemple.
Certains modèles du commerce sont trop petits, et occasionnent régulièrement des blessure aux arcades, au nez, voire aux dents.

Nek
Messages : 75
Enregistré le : dim. avr. 21, 2013 6:39 pm

ven. déc. 20, 2013 2:48 pm

Quid de la protection d'épaule historique ? Intégrée au plastron ? Solidaire du camail ?

Quant au bassinet et au mézail, lorsque je ferais fabriquer le mien, il faudra qu'il descende sur mes trapèzes et vers ma poitrine, donc, afin de limiter la sollicitation des cervicales ?

Clem : Oui, mes recherches portaient uniquement sur des combattants. Bien pris pour la maille du bas du visage.

Avatar du membre
Wilfried
Messages : 172
Enregistré le : mar. avr. 10, 2012 8:25 pm

ven. déc. 20, 2013 4:08 pm

Les Spalières, 2 types d'accrochage :
- soit sur la cote de plate, à la façon des modèles des fouilles archéologiques de Wisby
- soit par un lacet sur le pourpoint. Pour les modèles plus tardifs, et qui sont plus enveloppantes, une sangle de cuir supplémentaire entoure le haut du bras.
A mon avis, la fixation sur le pourpoint est à privilégier.

Pour les dimensions de ton bassinet, c'est un choix personnel. Le mien repose sur mes trapèzes, ce n'est donc pas mon cou qui le porte, ni qui encaisse les chocs. Je n'ai pas non plus la tête qui fait la girouette quand je prends un gros impact. Par contre ça gêne évidement la mobilité de la tête.
D'autres en choisissent des qui sont un peu plus courts, avec une meilleure mobilité. Par contre je ne sais pas comment leur corps encaisse un coup d'hast lancé à pleine force...

Perso j'ai choisis de blinder ma protection pour la tête. Mon équipement pèse 18 kilos et mon casque seul pèse 6 kilos. Portés sur les épaules ce n'est pas un problème, et le poids absorbe très bien l'énergie des chocs.


Par rapport à ce que dit Clem, la maille au bas du visage ne cache pas de barreaux d'aciers sur un bassinet classique comme le klappvisor.
Par contre ce dispositif existe en renfort sur les bassinets à bretèche adaptés au FCM. Mais que je sache ce n'est pas histo, par contre c'est toléré. C'est un renfort type casque de foot américain qui est dissimulé sous la maille. Par contre la bretèche n'est plus amovible, mais vu l'usage c'est pas un problème.
Ce type de casque est très respirant, avec une très bonne visibilité, mais les yeux sont beaucoup plus exposés.

Nek
Messages : 75
Enregistré le : dim. avr. 21, 2013 6:39 pm

ven. déc. 20, 2013 7:37 pm

J'en ai souvent vu porté par les slaves et les américains sur pas mal de vidéos, je vois de quoi tu parles. Je tiens à mes yeux, donc pas pour moi. Il en va de même pour mes cervicales. Elles ont déjà suffisamment ramassé suite à une chute en bécane.

Mais j'en reviens à la question des spallières : A aucun moment je n'ai vu de globes d'acier enveloppant l'épaule, contrairement à ce que nous portons. Comment justifier alors ?

Répondre
  • Informations
  • Qui est en ligne

    Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot], Majestic-12 [Bot] et 55 invités